Oxymètre et fréquence cardiaque

Publié par Coach Jeremy le

La photopléthysmographie est une technique d'exploration fonctionnelle vasculaire non invasive utilisant des lumières de couleurs différentes.

La lumière rouge : oxymètre

Pour simplifier, un oxymètre de pouls permet de mesurer la quantité d'oxygène contenue dans le sang. En fait il mesure la saturation artérielle de l'hémoglobine.

Les modèles V19 et V12 disposent de la fonction oxymètre.

Modèle V19 :

Modèle V12 :

 Pour cela deux LED sont utilisées. Une émettant dans le rouge 660 nm et l'autre dans l'infrarouge 950 nm. L'analyse de la lumière résultante se fait aussi par photodiodes.

L'oxyhémoglobine (Hb O2) riche en oxygène absorbe peu la lumière rouge mais ne laisse pas passer les infrarouges. La désoxyhémoglobine pauvre en oxygène, au contraire, absorbe peu les infrarouges et ne laisse pas passer la lumière rouge.

Pour connaitre leurs concentrations il suffit donc d'envoyer les deux lumières de longueur d'onde différentes et d'analyser la lumière résultante. On obtient ainsi la saturation pulsée de l'hémoglobine en oxygène :
SpO = Hb O2 / Hb totale.

Une SpO2 à 98 % signifie que les globules rouges sont chargés à 98 % en oxyhémoglobine et 2 % en désoxyhémoglobine. La SpOest insuffisante en dessous de 95 %.

 

La lumière verte : fréquence cardiaque

Le cardiofréquencemètre optique intégré sur tous les modèles de montre va émettre par ses voyants LED de la lumière verte et enregistrer la lumière réfléchie grâce à ses photodiodes.

Le principe de mesure est simple, votre sang est rouge et il absorbe la lumière verte. Lorsque votre cœur se contracte le volume sanguin au niveau des vaisseaux du poignet augmente ainsi que la quantité de lumière absorbée. Entre les contractions, c’est le contraire et la quantité de lumière absorbée diminue. L’analyse par des algorithmes performants des variations des quantités absorbées permet de calculer votre fréquence cardiaque.

 

← Article précédent Article suivant →